Accueil Expertises herpetologiquesMéthodes d'étude herpétologique
Méthodes de recensement des amphibiens Nous prospectons tous les biotopes où peuvent vivre les espèces recherchées dans l'ensemble de la zone à étudier. Dans un premier temps, nous visitons les milieux humides au printemps, pendant la reproduction : l'observation de pontes et de têtards, voire d'adultes est une source d'information. Il est nécessaire de visiter les sites de jour, mais aussi de nuit : éclairer les abords des mares, et même sous l'eau permet (grâce à une puissante lampe étanche) des découvertes intéressantes. Beaucoup d'espèces ne chantent que la nuit. Enfin, nous capturons les amphibiens dans l'eau à l'aide d'un troubleau. La plupart des espèces d'amphibiens sont protégées, et leur capture est interdite par la Loi. Nous possédons une dérogation pour effectuer des captures. Tous les individus seront relâchés sur place, immédiatement après avoir été identifiés. Les recherches commencent dès le mois de février et se termineront en fin d'été. Les méthodes utilisées sont donc : - Recherche des pontes dans les mares. Il est possible d'identifier plusieurs espèces, en observant leurs pontes, et de faire une estimation quantitative des populations d'adultes d'anoures. Ces comptages sont réalisés visuellement directement dans chaque zone humide. - Recherche nocturnes des amphibiens. En éclairant dans les mares et au niveau du sol lors des nuits humides et douces, on peut observer et i identifier les amphibiens. - Ecoute des amphibiens émettant leurs chants. Plusieurs espèces peuvent être identifiés grâce à leurs émissions vocales. Cette méthode permet aussi de compter le nombre de mâles chanteurs, et donc d'estimer la taille de la population. - Pêche dans les mares (à l'aide d'un troubleau, pour capture et identification des amphibiens présents). - Recherche des animaux écrasés sur les routes Utilisé au printemps ou en été lors des nuits humides, cette méthode permet de repérer les voies de déplacements et de migrations. Nous nous efforcons de localiser les sites de ponte, les territoires d'hivernage et d'été, ainsi que les axes migratoires. Méthode de comptage des amphibiens - 1 comptage par mois des mâles chanteurs pendant la saison de reproduction, avec localisation des individus, en parcourant tous les biotopes utilisés par ces espèces, la nuit, en utilisant, si nécessaire, un amplificateur de son. - Localisation des sites de pontes, estimation du nombre de pontes, description des sites (ensoleillement, présence de poissons, degré d'assèchement, etc...). - Suivi de la reproduction, estimation du succès de la reproduction, en visitant régulièrement tous les sites de ponte jusqu'au départ des jeunes. Méthodes de recensement des reptiles Nous prospectons tous les biotopes où peuvent vivre les espèces recherchées dans l'ensemble de la zone à étudier. Les recherches se font à vue, en parcourant l'ensemble du site de façon extrêmement discrète en déhors des heures chaudes (début de matinée ou fin d'après-midi). Nous recherchons les individus qui se chauffent au soleil ou qui sont au gîte (en retournant les pierres, souches, etc..mais en les remettant aussitôt après en place). Les identifications se font à vue, ou, si besoin est, en capturant les individus difficiles à déterminer sans examen approfondi. Tous les individus sont relâchés sur place, immédiatement après détermination. Les prospections commencent dès le printemps, lors des journées ensoleillées. Nous pouvons envisager la pose de gîtes (plaques métalliques) les attirant afin de les localiser plus facilement dans le cas d'étude se déroulant sur plusieurs années.