Accueil Migration amphibiensEtude et protection
Un long travail de sensibilisation de la Direction Départementale de l'Equipement a commencé alors, afin de demander des mesures de protection. Mais les protecteurs de la nature ont aussi pris des mesures pour protéger les amphibiens lors de leur migration : Grâce à un financement des collectivités locales et d'un don privé, des planches de bois ont été achetées et posés parallèlement à la route (de chaque coté) pour empêcher les crapauds de traverser. Plus de 80 personnes ont ainsi posé bénévolement 1 km de planches et creusés une centaine de trous dans lesquels les crapauds tombent lorsqu'ils butent contre les barrières. La plupart des personnes nous ayant aidés, étaient des riverains émus du massacre annuel de tous ces crapauds. Tous les matins, un naturaliste de l’association NATURE RECHERCHE a ramassé les crapauds tombés dans les pièges et les a relâchés de l'autre coté de la route. 1600 crapauds ont ainsi pu aller pondre en toute sécurité la première année, et près de 4000 en 1995 ! Aussitôt la fin des pontes, la migration en sens inverse a débuté, et là encore, les naturalistes les ont transporté de l'autre coté. Nombre de crapauds communs capturés Années : Nombre de crapauds 1991 : 2500 écrasés 1992 : 1640 1993 : 2712 1994 : 3210 1995 : 3848 De 1991 à 1995, nous avons effectué ce sauvetage des amphibiens avant qu’ils ne traversent (Lustrat 1996). Mais le succès de cette opération de sauvetage s'est aussi doublé du succès d'une étude réalisée par les naturalistes. En effet, les trous où tombaient les crapauds étaient numérotés, ce qui a permit de localiser les passages utilisés préférentiellement par les amphibiens à l'aller comme au retour. L’animation n’était pas oubliée, et, tous les jours, des scolaires étaient accueillis par des naturalistes qui les sensibilisaient à cette action de protection de la nature. Remerciements Merci au service Environnement du Conseil Général de Seine et Marne pour l’aide apportée pour ces opérations de sauvetage. Bibliographie LUSTRAT, P. (1995b) Protection d’un site herpétologique en lisière de la forêt de Fontainebleau. Bull. Société Herpétologique de France 73-74 : 58-59. LUSTRAT P. (1996) Protection d’une population de crapauds communs (Bufo bufo, Linné 1758) en Seine et Marne. Rapport NATURE RECHERCHE. 18 p.